Lorsque Marie-Antoinette demanda à l’architecte Gabriel de refaire certaines parties de ses appartements, il lui répondit :

« Je ne puis, ce serait créer des dissonances ».

C’est contre ces « dissonances » que ne manquera pas de provoquer l’exposition Murakami prévue le 14 septembre prochain, que nous nous élevons, habitants de Versailles ou simples amoureux du Château des quatre coins du globe.

Notre objectif est de sensibiliser les Français, les touristes et les mécènes étrangers et d’être le porte-voix des défenseurs d’un Château de Versailles fidèle et respectueux de son histoire.

Vous pouvez nous contacter à cette adresse : versaillesmonamour@yahoo.fr

Anne Auger et Stéphanie Prévot

9 Réponses to “À propos”

  1. gerspacher dit :

    bonne cause

  2. VISSEROT dit :

    Nos Ministres de la culture Aillagon en tête qui applaudissait les acteurs pissant sur les spectateurs -Avignon et Paris -sont des malades . Le Château de Versailles appartient aux français ils n’en n’ont pas la libre disposition.Il serait scandaleux ‘un de plus) d’y voir l’exposition murakami . Que font les conservateurs qui sont « nos employés » ?

  3. jean-Louis Fonsagrives dit :

    Allez à Beaubourg, vous y serez à l’aise.

  4. Anne Ovion dit :

    Bravo pour votre initiative ! ! et hon-te aux fous qui nous gouvernent et en bons démocrates font le contraire de ce que nous désirons .Ils vendent notre pauvre pays à l’encan. Et se moquent encore plus de la France que de nous.

  5. Anne Ovion dit :

    j’ai vu ce matin quelles unes des horreurs qui saliront Versailles dans quelles heures,sur euro news. C’est une honte,nos ministres de la culture ne peuvent qu’être salis d’avoir accepté ces horreurs!!!

  6. Pierre Drouot dit :

    Comment dire…, exposer de l’Art Contemporain à Versailles…, ce serait un peu comme aller au concert en survêtement et casquette à l’envers, ce pourrait être comme mettre du ketchup sur une omelette norvégienne, ou comme rire aux éclats dans un monastère, ou encore comme dire « casse-toi pauvre con » quand on préside une république…., ça ne se fait pas, c’est tout.
    Et quand on est en charge d’un lieu comme Versailles, on le sert, avec humilité et simplicité, amour et fierté…
    On ne demande pas à voir les Grandes Eaux à Beaubourg…, on n’y va pas pour ça. A Versailles, on veut traverser les siècles et respirer comme jadis, les parfums extraordinaires de la pompe et de la munificence royales…, est-ce trop demander ?
    M.Aillagon, serait-ce trop vous demander de vous effacer, de rester avec honneur un serviteur discret des lieux ?
    Il n’y a plus de roi, monsieur, et, depuis plus de deux siècles, l’Etat, c’est nous.

  7. Tolstoi dit :

    Voyagez, rendez-vous riches et vous allez aimer l’art contemporain. Depuis votre aveuglément très « middle class » vous ne voyez pas bien.
    Mais que voulez-vous, la France de fonctionnaires est bien beauf!!!

  8. [...] Versailles mon amour Aillagon insulte de nouveau les opposants à l’exposition Murakami [...]

Poster un commentaire